Les lauréats des Prix de l’Ina THÈQUE 2017

Les Prix de l’Ina THÈQUE, créés en 1997, encouragent et récompensent la recherche sur les médias audiovisuels et numériques. Ils ont été remis aux lauréats de la 21ème édition par Laurent Vallet, Président-directeur général de l’Institut national de l’audiovisuel (Ina), mardi 16 janvier au cinéma Étoile Saint-Germain-des-Prés.

 

  • Le Prix de la recherche (niveau doctorat), doté de 4 000 €, est décerné ex-aequo pour 2017 à :

Marine Beccarelli, docteure en histoire contemporaine de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, pour sa thèse « Micros de nuit. Histoire de la radio nocturne en France, 1945-2012 », réalisée sous la direction de Myriam Tsikounas à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.

 

Pierre-Emmanuel Guigo, maître de conférences en histoire à l’Université Paris Est Créteil, pour sa thèse « Le complexe de la communication. Michel Rocard entre médias et opinion (1965-1995) », réalisée sous la direction de Jean-François Sirinelli à l’Institut d’études politiques de Paris.

 

  • Le Prix d’encouragement (niveau master), doté de 2 000 €, est décerné pour 2017 à :  

Adrien Barbé pour son mémoire « Fenêtre sur Tour. Le Tour de France et l’image de la société française, des actualités cinématographiques aux débuts de la télévision (1947-1968) » réalisé sous la direction de Christophe Gauthier et Pascal Ory à l’École nationale des chartes.

 

A retrouver inaglobal.fr, l’interview de Marine Beccarelli ainsi que la présentation par les lauréats de leurs travaux de recherche en 180 secondes sur Bref, je cherche

Publié dans Zoom sur | Laisser un commentaire

Vient de paraître : “La Boîte Télévisuelle, le poste de télévision et les artistes” – Caroline Tron-Carroz

 

Depuis les années 1960, de nombreux artistes ont été sensibles à la forme du poste de télévision, à son design cubique ou en boîte, attirés aussi par sa technique singulière, le tube cathodique, avant que ce dernier ne soit définitivement remplacé par les écrans plats.

Caroline Tron-Carroz entend cerner par cette étude inédite en France les procédés par lesquels des artistes comme Nam June Paik, Wolf Vostell, Edward Kienholz et bien d’autres ont pu entreprendre des expérimentations et opérer des détournements manifestes à partir du médium télévisuel. Cette étude retrace jusqu’aux années 1990 l’histoire des productions artistiques qui ont largement révélé voire popularisé les potentialités plastiques et polytechniques de la télévision, mais aussi donné lieu à l’expression de positionnements critiques à son encontre.

Caroline Tron-Carroz est docteure et enseignante en histoire de l’art contemporain et chercheuse associée à l’InTRu (Interactions, transferts et ruptures artistiques et culturels) à l’Université François-Rabelais de Tours.

 

 

Publié dans publication | Laisser un commentaire

Troisième rencontre des membres du Club PCM

Le PCM évolue. Plus riche, plus interactif, plus accessible…

Le mardi 12 décembre, l’InaTHÈQUE a accueilli les membres du Club PCM, nouveaux adhérents ou partenaires de longue date. Merci à eux d’être venus des quatre coins de France pour ce point d’étape sur l’évolution et l’offre de notre dispositif de consultation à distance des collections numérisées de l’Ina et du CNC. Ce fut également l’occasion de témoigner du succès ou des obstacles rencontrés auprès des publics usagers des PCM.

Cette journée a donc accueilli  plusieurs représentants des établissements équipés de nos PCM tels que la BNU de Strasbourg, les BM de Bordeaux, Le Mans, Dijon, Rouen, Nantes, et Reims, ainsi que les BU de Rennes et Dijon. Le Chef du service documentaire des Collections des Archives françaises du film du CNC, la déléguée de la délégation de l’Ina à Rennes, le responsable documentaire de la délégation régionale de Lille et la responsable des bornes Inathèque installées à la BPI,  se sont joints à ce public afin d’échanger sur les pratiques d’accueil et de médiation auprès des publics des collections accessibles depuis les postes installés en régions.

Déroulement de la journée

  • Accueil (Agnès Magnien, Directrice des collections à l’Ina)
  • Tour de table des invités du club PCM
  • Introduction et annonce du déroulé de la journée (Claude Mussou, cheffe du service Inathèque).  Club PCM  2017
  • Le DL Web. (Jérôme Thièvre, responsable R&D au Dépôt Légal du web de l’Ina). Club PCM 2017 Le web archivé, focus sur Twitter
  • La documentation écrite en lien avec les documents audiovisuels, accessible sur le PCM. (Agnès de Lens, cheffe du service des archives écrites à l’Ina).  Club PCM 2017 sources ecrites
  • Les entretiens patrimoniaux (Agnès de Lens).  Club PCM 2017 Entretiens Patrimoniaux
  • Illustrations en extraits des nouveaux guides thématiques accessibles sur le site InaTHÈQUE : « Spectacle Vivant » et « Littérature« . (Corinne Gauthier, responsable documentaire à l’Inathèque)
  • Déjeuner du Club PCM au restaurant Yuman Paris 13ème
  • Présentation des enrichissements de contenus des versions à venir V5 et V6 – Point sur les statistiques de consultation. (Anne Pavis, responsable documentaire à l’Inathèque)
  • Les évolutions techniques des versions à venir V5 et V6 – améliorations/problèmes /solutions techniques. (Bruno Canlet, responsable technique à l’Inathèque)
  • Conclusion, questions/réponses (Claude Mussou)

Au fil de la journée, les discussions ont mis en lumière plusieurs problématiques :

  • Diversifier et affiner les modalités de communication afin d’élargir le périmètre des usagers, étudiants, enseignants prescripteurs, chercheurs, publics éclairés … Les « zooms » sur des fonds moins exposés ont donné un aperçu de la diversité et de la richesse des collections. Leur nature encyclopédique (histoire, sciences et communication politiques, arts du spectacle, littérature, évolution des techniques…) est propre à satisfaire un large éventail de besoins. Au delà des sons ou des images qui construisent une mémoire collective, les ressources de l’Inathèque permettent de documenter finement des travaux recherches ou de répondre à des interrogations multiples.
  • Implantation physique dans les lieux d’accueil des PCM : quel est le meilleur emplacement pour l’installation d’un PCM dans les espaces ouverts au public ? Si le cadre légal exige une « accréditation » des usagers, la visibilité des PCM doit inciter à leur consultation tout en privilégiant des espaces propres à la concentration
  • Quels dispositifs en présentiel pour l’organisation de formations aux usages PCM ? Si les postes installés se prêtent mal aux séances collectives, des ateliers dédiés ou les présentations proposées à l’occasion de  journées type « portes ouvertes » sont toutefois l’occasion d’organiser des séances de médiation auprès des publics. Un didactitiel est en cours d’élaboration qui permettra de contourner l’écueil, pour les séances de présentation collective,  d’une consultation individuelle exigée par la loi.

L’équipe de l’InaTHÈQUE attend vos commentaires, retours, propositions pour continuer d’enrichir et dynamiser l’offre d’accès décentralisé aux fonds de l’Ina et du CNC. Ce blog est le votre, demandez en les codes d’accès pour partager vos retours d’usage et d’expérience !

À très bientôt…

Publié dans InfoPartenaire, PCM Info | Laisser un commentaire

Vient de paraître Ina STAT n° 48 : La justice dans les JT (2010 – 2016)

Ce numéro d’ina STAT consacré à la rubrique «Justice» des journaux télévisés de France 2, France 3, Arte, TF1, Canal+ et M6 est une mise à jour de l’analyse publiée en 2010.

Cette rubrique évoque l’actualité judiciaire nationale et internationale : enquêtes, arrestations, procès, fonctionnement de l’institution judiciaire, réformes, statistiques. S’il apparaît que, depuis 2010, le nombre de sujets de cette rubrique n’a pas proportionnellement augmenté et tend à baisser ces dernières années, l’année 2011 a néanmoins vu un accroissement significatif des occurrences du fait des affaires Strauss- Kahn aux Etats-Unis et en France.

Télécharger Ina STAT n° 48 >>

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Vient de paraître : Le Web affectif, une économie numérique des émotions

Camille Alloing, Julien Pierre

dans la Collection Etudes et Controverses@Ina Editions 2017

Des « smileys » aux « like » en passant par les émoticônes, la joie, la peur, la tristesse, la colère mais aussi l’ennui circulent sur les réseaux sociaux. Nos émotions sont provoquées, capturées, évaluées et deviennent une stratégie pour les GAFAM. Quelle valeur les principales plateformes numériques accordent-elles à nos affects ? Quel bénéfice en tirent-elles ? En tant qu’usagers du Web, comment ce travail affectif change nos manières de nous exprimer et de nous informer ?

Au travers d’une analyse à la fois socioéconomique, technique, et critique, cet ouvrage propose des éléments de réflexion pour saisir l’émergence d’une économie numérique des émotions.

Camille Alloing est maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’IAE de l’Université de Poitiers, spécialiste des questions de traitement de l’information numérique. Il est l’auteur du blog de référence CaddE-Réputation.

Julien Pierre est enseignant-chercheur, associé à l’Audencia Business School, à la croisée de l’innovation et du numérique.

Ce que liker veut dire http://www.inaglobal.fr/numerique/a…

Publié dans publication | Laisser un commentaire

Vient de paraître : Ina STAT n°47

Retour sur 2016 – le Top des événements au JT

Ina STAT propose ce trimestre un retour sur les dix thématiques les plus médiatisées par les JT en 2016, parmi lesquelles on retrouve le terrorisme, la crise dite « des migrants », mais aussi de grands événements sportifs (Euro de football et jeux olympiques de Rio).

 

Consulter http://www.inatheque.fr/medias/inatheque_fr/publications_evenements/ina_stat/Ina_STAT_47_retour_sur_2016_le_top_des_evenements_au_JT.pdf

 

Publié dans publication | Laisser un commentaire

Visual studies et Méditerranée. Le chercheur connecté : entre pratiques et méthodes – 16 octobre 2017, MMSH

Atelier professionnel annuel du Pôle Image-Son, pratiques du numérique en SHS
organisé en collaboration avec le laboratoire TELEMMe et l’Ina Méditerranée 

Visual studies et Méditerranée.
Le chercheur connecté : entre pratiques et méthodes

 

Le 16 octobre 2017 se tiendra l’atelier professionnel « Visual studies et Méditerranée. Le chercheur connecté : entre pratiques et méthodes »1. Cette journée annuelle du pôle Image-Son, pratiques du numérique en SHS est l’occasion pour des chercheurs et des professionnels des archives de partager leurs expériences et leurs méthodes de travail. Cette journée se déroulera à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH – Aix-en-Provence) où un dispositif de consultation des archives du dépôt légal de l’Ina a été mis en service en 20162.

Programme

Matinée

9h30 : Accueil

10h : Introduction – Maryline Crivello, Professeure d’histoire à l’université d’Aix-Marseille, directrice exécutive de la Fondation A*MIDEX

10h30 : La double vie de l’archive audiovisuelle. La recontextualisation de documents en ligne – Matteo Treleani, sémiologue, Maître de Conférences en communication à l’Université de Lille 3

11h30 : Les archives de l’Ina, des terrains à part entière pour les SHS ? – Sarah Lécossais, Maître de Conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris 13

 

Après-midi

14h : Les archives de l’Ina : présentation des collections et des accès – Sophie Gillery, Responsable documentaire à l’Ina Méditerranée

14h45 : Démonstration de recherche dans le dépôt légal du Web – Sophie Gebeil, Maître de Conférences d’histoire à l’université d’Aix-Marseille

15h30 : À propos d’une recherche à partir d’archives de fiction conservées à l’Ina : projection du film « Sur les traces des atomistes. Un pas de côté pour un sociologue de terrain » (P. Cesaro, P. Fournier, 2016, 90′) et discussion – Pierre Fournier, Professeur de sociologie à l’Université d’Aix-Marseille

 

Lieu : Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) – Salle 1 (matinée), salle Paul-Albert Février (après-midi), médiathèque

Adresse : 5 Rue Château de l’Horloge, 13090 Aix-en-Provence

Horaires : 9h30 – 17h30

Contact : Anissa-Claire Adgharouamane anissa.adgha@hotmail.fr

Ouvert à tou.te.s


Cette journée est organisée avec le soutien de l’USR 3125 et de l’UMR 7303 TELEMMe – AMU/CNRS

Crédits photographiques : Kulutusosuuskuntien Keskusliiton kokoelma, The Finnish Museum of Photography, 1963, Aucune restriction de droit d’auteur connue.

Publié dans InfoPartenaire | Laisser un commentaire

Le fonds « Noticiero ICAIC latino-americano » : Le monde vu depuis Cuba

 NB :  Cet article est adapté des informations diffusées par la Cinémathèque de Toulouse à l’occasion du festival Cinelatino en mars 2017. Les occasions de mettre le fonds à l’honneur ne manquent pas puisque, le 9 octobre prochain, marquera le cinquantenaire de l’exécution de Che Guevara  …   Près de 300 occurrences du Che dans le fonds des Noticiero

Un accord historique conclu en 2012 entre l’Institut cubain de l’art et de l’industrie cinématographique (ICAIC) et l’Ina pour la restauration et la numérisation de ce précieux fonds d’archive permet à ce jour l’exploitation de 1490 films d’actualité produits et diffusés entre juin 1960 et juillet 1990 dans les salles de cinéma cubaines. Cette collection éclaire et complète les programmes en rapport avec l’actualité cubaine diffusés sur les antennes de la Radio et Télévision françaises.

 À ce jour, les 7 premières années des programmes diffusés (jusqu’en août 1967) ont été numérisées et sont consultables dans les lieux équipés de PCMs. Des extraits sont également accessibles sur Ina.fr. Le fonds ICAIC déclaré Patrimoine national de Cuba est inscrit au « Registre de la mémoire du monde » de l’Unesco. Les films d’actualité rassemblés dans ce fonds ont une grande valeur historique, artistique et patrimoniale, ils restituent le regard cubain sur les événements régionaux et internationaux d’une époque marquée par la guerre froide.

Deux mois après le succès de la révolution cubaine, le 24 mars 1959, la création de l’ICAIC signe l’importance accordée par le nouveau gouvernement au cinéma et à son utilisation à des fins de propagande. Le programme d’actualité « noticiero ICAIC »  diffusé dans les salles de cinéma de Cuba fut créé par Alfredo Guevara, grande figure du cinéma cubain et ami de Fidel Castro, il a été dirigé par Santiago Alvarez, autre cinéaste cubain de renom. La réalisation des éditions hebdomadaires fut confiée à de nombreux réalisateurs et c’est ainsi que le « noticiero  » devint une référence et un gage de professionnalisme des cinéastes qui y participèrent.

Les images de ce fonds marquent par leur valeur historique et l’émotion qu’elle dégagent : Discours du « Che » et de Fidel Castro, reportages tournés dans toute l’Amérique latine, dans les colonies africaines ou encore au Viêt Nam…  Les éléments conservés restituent en images les grands moments de la révolution cubaine, les épisodes marquant de la guerre froide, tel que débarquement de la baie des Cochons en 1961, les mouvements révolutionnaires ou les étapes de la décolonisation en Amérique latine, en Afrique ou en Asie. La collection alterne reportages, œuvres cinématographiques et documents de propagande.

En cette fin d’été, incitez vos lecteurs et usagers à un voyage dans le Cuba des années froides  !

 

Fidel Castro assiste aux séances dans le cinéma « La Rampa » (19/12/1960)

 

 

 

 

Publié dans InfoPartenaire, Zoom sur | Laisser un commentaire

Vient de paraître : « Le soulèvement de la vie », lettres à Maurice Clavel, décembre 1971

Textes choisis et présentés par Philippe Artières

Avec une introduction de Christian Delporte

Collection Médias et Humanités@ina éditions 2017

L’affaire Clavel survient lors de l’émission mensuelle télévisée À armes égales du 13 décembre 1971. Ce soir-là, sur le thème « Les Mœurs » un débat réunit l’écrivain et journaliste catholique maoïste Maurice Clavel et le député-maire de Tours, Jean Royer, connu pour son hostilité à l’évolution alors du discours sur la sexualité. Clavel présente un film intitulé Le soulèvement de la vie. Il fait alterner des images du Général de Gaulle à la Libération, de militants et d’intellectuels et des images de pollution ou d’ouvriers, mineurs, balayeurs… mais aussi celles de femmes dénudées, d’une fontaine dont une main empêche l’eau de jaillir. Manque néanmoins un extrait d’une déclaration ambiguë du Président de la République sur la Résistance – coupée sans l’accord de Clavel.

Suivie par près de 46% des téléspectateurs, l’émission est marquée par le départ de Clavel. Furieux d’avoir été censuré, l’écrivain quitte le plateau en prononçant sa célèbre apostrophe : « Messieurs les censeurs, bonsoir! »

À l’Agence de Presse Libération qu’il dirige, Clavel reçoit dès le lendemain et jusqu’en janvier 1972 de nombreux courriers. Ces milliers de missives constituent un formidable témoignage sur les années 1968. C’est ce corpus dactylographié ou manuscrit, individuel ou collectif, de femmes ou d’hommes, de lycéens ou de téléspectateurs plus âgés qui est ici publié pour la première fois.

 

 

Publié dans publication | Laisser un commentaire

Compte-rendu : Atelier PCM à la délégation de Toulouse – 21/02/2017

Le 21 février 2017, à la Délégation Ina Pyrénées à Toulouse, s’est tenu un atelier réunissant des représentants des lieux d’accueil de PCM installés sur le territoire de la Délégation.

Cet atelier était le résultat d’échanges avec ces lieux, menés par la Délégation Ina Pyrénées dans le cadre de l’animation du réseau PCM, autour de leurs attentes et questions sur les postes et les fonds de l’Ina. Ainsi, le besoin d’une présentation plus poussée du DL Web Média avait rapidement émergé. Le besoin d’un moment d’échange sur les actions de valorisation des uns et des autres émergea également. En coordination avec l’équipe de l’Inathèque, cet atelier fut donc organisé.

Claude Mussou, cheffe du service Inathèque, et Zeynep Pehlivan, ingénieur R&D au DL Web Média, avaient fait le déplacement à Toulouse pour l’occasion. Ci-dessous, voici le compte-rendu de cet atelier.

 

Participants : Arnaud Belbeoc’h, directeur de la Médiathèque Fellini de Montpellier ; Mathilde Peyrou, responsable du développement des collections de la Bibliothèque Meriadeck de Bordeaux, accompagné de Pierre Astanière et de Valérie Lafue ; Karine Potier, de la Médiathèque Jacques Ellul de Pessac ; Armelle Delattre, Responsable du service documentaires adultes de la Médiathèque Labarrère de Pau ; Magali Paul, documentaliste à la bibliothèque du cinéma de la Cinémathèque de Toulouse ; Francesca Bozzano, chargée de projet aux collections à la Cinémathèque de Toulouse.

Excusé : Frédéric Borgia, institut Jean Vigo de Perpignan

Animé par : Hélène BETTEMBOURG (déléguée régionale Ina Pyrénées), Yves GAILLARD (responsable documentaire Ina Pyrénées), Claude MUSSOU (cheffe du service Inathèque), Zeynep PEHLIVAN (ingénieur R&D, Dépôt légal du Web média)

Déroulement de la journée :

  • 10h-13h00 : évolution des PCM, le DL Web Média (Claude Mussou, Zeynep Pehlivan)
  • 14h30-17h00 : présentations des lieux participants et de leurs activités autour des PCM ; échanges sur les pratiques

 

Compte-rendu de la matinée :

Présentation par Claude Mussou, des PCM, rappels et informations :

  • Rappel juridique : étant donné la vigilance de sociétés d’ayant-droits sur les détournements d’usage possibles( films), il est demandé aux lieux d’accueil de mettre en place un dispositif de suivi des usagers et de leurs usages. Par exemple, remise du casque en échange d’un formulaire « d’accréditation » dûment complété (un exemple de formulaire est téléchargable sur la page Référentiel du Blog PCM : http://www.clubpcm-ina-cnc.fr/aide-et-referentiels/)
  • Les contenus Ina disponibles :
  • En ligne, ina.fr, site grand public (40000 heures) ; Inamédiapro, site professionnel sur accréditation (près de 2 millions d’heures).
  • Sur les PCM, aujourd’hui, 167 chaînes captées 24/24, 7/7 (103 TV, 64 radios) , soit 16 millions d’heures conservés aujourd’hui dont 11 millions sont accessibles sur serveur et en consultation via par les PCM.
  • Focus sur les autres fonds :

Le fonds du Ministère de l’agriculture et de la pêche, comportant un fonds anciens (1922-1930) et les films produits par l’US Information services dans le cadre du Plan Marshall (1945-1967).

Le fonds « Memoria Abierta » : témoignages de victimes de la dictature argentine.

Le fonds nouvelles images : Imagina, films de l’Ecole des Gobelins.

Le fonds du festival du film de femmes de Créteil :films primés et leçons de cinéma des cinéastes programmés.

Le spectacle vivant, les captations et retransmissions.

Le fonds du CNC : riche et varié. Francesca Bozzano apporte des compléments sur ce fonds : corpus de films restaurés par le CNC. Dépôt légal des courts métrages (1977-1986) ; corpus de films X (1977 à 1986). Souhait exprimé par les participants d’avoir des informations sur ces corpus de la part du CNC.

  • Rappel sur les domaines de recherche des chercheurs recourant à l’Inathèque : Tous les champs disciplinaires des SHS sont représentés parmi lesquels en plus grande proportion : sciences et sociologie politiques (ex. Master récompénsé au Prix de l’Inathèque sur la campagne de Jacques Duclos, candidat PCF à l’élection présidentielles de 1969) ; histoire, Lettres, Arts du spectacle – accès à des captations et retransmissions diffusés à la TV ou sur le web ;.
  • Les outils de médiation de l’Inathèque pour les lieux d’accueil. Le blog : il n’est pas public uniquement accessible si l’on en connaît l’url. Pour y poster des articles, il faut demander un accès aux contacts Inathèque (consultation-inatheque@ina.fr).

Adresse blog : https://clubpcminacnc.wordpress.com/;

le twitter : https://twitter.com/Inatheque1

la page facebook : https://www.facebook.com/Inath%C3%A8que-1769213996736695/

 

  • Evolutions des PCM : Le dispositif n’est pas figé, nous en sommes à la V5, perspectives à moyen terme : accès à la base des archives écrites numérisées (thèses, documents diffuseur…) ; créations de comptes utilisateur …
  • Ne pas hésiter à faire remonter à l’Inathèque les suggestions d’évolution.
  • Prix de l’Inathèque : appel à candidature disponible, deadline dépôt fixée le 1er août 2017 : http://www.inatheque.fr/publications-evenements/prix-inatheque.html.Faire passer l’info aux publics universitaires.
  • Rappel sur le calcul des statistiques d’utilisation : En l’absence de compte utilisateur, le nombre de « sessions » est comptabilisé, un même utilisateur peut ouvrir plusieurs sessions dans une journée. Voir statistiques 2016 et précisions méthodologiques sur le post publié le 22 mars sur le blog : http://www.clubpcm-ina-cnc.fr/2017/03/22/bilan-statistique-2016-de-frequentation-des-pcm/

 

Présentation du DLWeb Media par Zeynep Pehlivan :

  • Rappel sur la sélection des sites web et hashtags Twitter suivis par l’Ina : sélection faites par des documentalistes. Les sites suivis sont collectés, pour les plus importants, plusieurs fois par jour. Avant 2009, les données ont été récupérées auprès de la fondation Internet Archive (Etats Unis).
  • Répartition du dépôt légal du web avec la BNF : la BNF garde trace de 3 millions de sites en .FR. Elle réalise des instantanées 1 fois par an, pendant 3 mois. La BNF réalise également des collectes ciblées : les élections, la littérature…
  • Sites captés par l’Ina depuis 2009 : les sites des médias audiovisuels, des blogs, les plateformes de replay des chaînes TV et radio, les événements retransmis en ligne, des comptes et hashtag Twitter (depuis 2014), les vidéos Facebook et Youtube. En développement : archivage des commentaires Youtube et des données et commentaires Facebook, pour aboutir à une présentation sur un même écran d’un programme TV et les commentaires Facebook/Twitter/Youtube postés en réaction.
  • A propos de Twitter : l’Ina capte les données des pages, pas les pages elles-mêmes.. Twitter impose une limitation en volume pour la collecte des tweets captées par des tiers via es APIs de Twitter. Les données collectées sont néanmoins représentatives, comme le confirment plusieurs études sur le sujet.
  • L’interface de consultation des Tweets archivés propose des outils de requête et d’analyse : statistiques, possibilité de générer des nuages de mot clés. Ces outils s’enrichissent au fil des usages savants de l’archive.
  • A noter que les lieux d’accueil peuvent renvoyer les chercheurs vers l’équipe DLWeb Media pour des exports de données ou des visualisations.

 

Compte-rendu de l’après-midi :

Chacun fait part de son expérience, de sa stratégie pour attirer des flux de visiteurs et les intéresser à l’outil PCM. Les points abordés : 

  • Conférences, ateliers
  • Diffusion d’un documentaire en incitant les spectateurs à consulter la suite du document sur les postes PCM
  • Organisation de points forts au cours de l’année (ex : samedis numériques)
  • Relation suivie avec des prescripteurs (enseignants chercheurs qui pourraient relayer l’information sur les ressources disponibles)
  • Emplacement physique du poste
  • Organisation de journées des métiers
  • Travail sur la mise en valeur des collections
  • Publication sur internet => exemple : la Cinémathèque se sert des PCM comme d’autres sources mais n’ont pas de visibilité sur l’augmentation ou pas des consultations, ne savent pas dire si cette communication a un effet

 

  • Arnaud Belbeoc’h, Médiathèque Fellini de Montpellier. La médiathèque Fellini, spécialisée cinéma, accueille les projections des « Jeudis de l’Ina » ; la Médiathèque Emile Zola accueille le PCM, ainsi qu’un poste web BNF.

Actions : Il organise des visites avec les étudiants de 1ère année de cinéma de l’université Paul Valéry Montpellier III, où il présente les PCM. Il organise 6 fois par an des projections, les « Jeudis de l’Ina », en présence d’un intervenant. Ex. : l’histoire de la Camargue, en présence d’un historien. Au cours de deux sessions de visionnage sur Inamédiapro, sélection des contenus. Ces projections sont destinées au grand public. La fréquentation oscille entre 20 et 50 personnes par séance. Le PCM a accueilli 96 usagers en 2016.

 

  • Armelle Delattre, Responsable du service documentaires adultes à la Médiathèque Labarrère de Pau. Les deux postes PCM sont installés au rayon sciences humaines et société.

Actions : la médiathèque accueille à partir de 2017 des projections sur le modèle des «Jeudis de l’Ina », « INAttendus ». Ces projections seront soit des émissions intégrales, sans intervenant, soit une sélection d’extraits, accompagnée par un spécialiste. Les spectateurs sont invités à consulter les PCM. La Médiathèque organise par ailleurs les « Samedis numériques », qui présentent les ressources numériques du lieu – y compris les PCM.

 

  • Karine Potier, espace Cinéma, Médiathèque Jacques Ellul de Pessac : le lieu a évolué. Il accueillait avant l’Espace histoire images. Désormais il s’agit d’une médiathèque grand public avec un fonds DVD et histoire des médias importants. Le PCM est installé dans l’espace cinéma-DVD. Les recherches sont diverses.

 

  • Magali Paul et Francesca Bozzano de la Cinémathèque de Toulouse : le PCM est installé dans la bibliothèque, dans un box. Le public de la cinémathèque et de la bibliothèque est différent, peu de porosité. Les usagers sont pour beaucoup des étudiants. Actions : visite d’étudiants à la rentrée universitaire, présentation des ressources. Difficulté de trouver des professeurs prescripteurs .

Actions : Dans le cadre de l’animation des PCM, es avant-programmes composés d’archives INA sont projetés dans la programmation de la Cinémathèque. Ex : http://www.lacinemathequedetoulouse.com/ina-mars-mai-2017

La bibliothèque propose des vidéographies papier extraites des PCM en lien avec le programme. Le PCM est par ailleurs utilisé par les équipes de programmation de la cinémathèque.

 

  • Mathilde Peyrou et Pierre Astanière de la Médiathèque Mériadeck de Bordeaux : l’emplacement du PCM est susceptible de changer, pour être rapproché des espaces consacrés au patrimoine local. Le poste a accueilli 63 usagers en 2016, des étudiants mais aussi des particuliers. Actions : présentation du PCM lors des Journées du Patrimoine ; des visites « Zoom » durant l’année mettent en avant des fonds et services du lieu.

 

Les point à travailler/ les suggestions :

  • Réalisation d’un film promotionnel
  • Travailler sur la communication grand public et universitaire
  • Pour l’INA : susciter le réflexe « INA » auprès des points d’accueil qui ne pensent pas forcément à nous consulter lors de l’organisation « d’évènements ».
  • Susciter le réflexe auprès des universitaires et des étudiants afin qu’ils utilisent les ressources de l’INA pour leurs recherches => conventions avec les universités, créer un listing des prescripteurs, susciter l’intérêt auprès de disciplines qui ne penseraient pas naturellement à se tourner vers les sources de l’INA, produire des instruments de recherche ; faire des présentations conjointes avec l’INA pour provoquer des sujets de recherche
  • Possibilité de délocaliser certains Lundis de l’INA organisés par l’INAthèque
  • Création d’un compte « usager » sur les PCM pour mieux comptabiliser la fréquentation

 

Echange sur la fréquentation des postes :

  • Pessac : 88 personnes physiques / 452 sessions
  • Montpellier : 96 personnes physiques
  • Meriadeck à Bordeaux : 63 usagers en 2016

 

Sabrina MARTIN LEGLISE

Yves GAILLARD

Ina Pyrénées

Publié dans Délégations régionales INA | Laisser un commentaire